Valeurs immobilieres, metropolisation et nouvelles centralites urbaines

Le cas de la métropole bordelaise - Espaces sous influence urbaine

Valeurs immobilieres, metropolisation et nouvelles centralites urbaines

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 6 oct. 2009
Type :
0,00 €
0,00 €

Description rapide

La suburbanisation d’activités de plus en plus stratégiques s’accompagne de mouvements de reconcentration au sein des espaces suburbains. De nouveaux pôles secondaires d'activités se forment, modifiant les caractéristiques habituelles de ces espaces. Les nombreux travaux d’économie des années 1990 et 2000 ont permis de dégager les principales caractéristiques des structures urbaines, ainsi que l’impact des polarités émergentes sur les distributions intra-urbaines de densités résidentielles ou d’emplois. Mais l’impact de ces nouvelles polarités sur les valeurs foncières et immobilières est plus rarement analysé.Cette étude propose, à partir de l’exemple de l’agglomération bordelaise, une évaluation de l’impact de la restructuration des centralités urbaines sur les valeurs immobilières. Une synthèse des travaux disponibles montre l’intérêt d’une approche des structures urbaines polycentriques par les valeurs immobilières et permet de discuter les fondements de la démarche.Les pistes explorées sur les gradients polycentriques permettent d’avancer d’importants résultats.
-   L’importance des variables d’usage du sol environnant permet de discuter l’explication théorique de l’urbanisation discontinue par l’attirance des ménages pour les espaces naturels ou ouverts, voire pour les aménités positives de l’agriculture.
-   L’importance des variables de revenu confirme une structuration socio-économique des prix immobiliers dans l’espace urbain par le revenu.
-   La double structuration de l’agglomération bordelaise, entre centralité historique et attrait du littoral.
-   L’influence avérée des centres périphériques d’emploi, montrant que l’accessibilité à l’emploi est capitalisée dans les prix.
-   Des relations entre les sous-centres fondamentalement différentes selon qu’il s’agit des centres suburbains ou des villes intégrées.
La méthode et les données utilisées dans cette étude sont largement détaillées.