Mobilité urbaine pour tous

Bilan de l’appel à projets 2002 – 2005

Mobilité urbaine pour tous

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 1 juil. 2010
Type :
20,00 €
20,00 €

Description rapide

L’appel à projets «Mobilité urbaine pour tous» a été lancé en 2002 par la Délégation interministérielle à la ville (DIV) et par la Direction des transports terrestres du ministère de l'Équipement, avec l'appui du Groupement des autorités responsables des transports (GART) et de l'Union des transports publics (UTP).
Seize projets situés dans quatorze agglomérations ont été retenus. Ils visaient à favoriser l'adaptation et la diversification du service public de transport afin de répondre aux évolutions de la mobilité urbaine, et à améliorer la lutte contre le facteur d'exclusion que constitue «l'immobilité contrainte».
Les actions devaient répondre à des besoins de déplacements que ne pouvait entièrement satisfaire l'offre «classique» de transport public. Elles pouvaient prendre la forme :
– de services réguliers avec des véhicules de taille adaptée ;
– de services de transport à la demande ;
– de centrales de co-voiturage ;
– de dispositifs d'accès temporaire et individuel à un véhicule (deux-roues, automobile...).
Le bilan de ce dispositif repose sur la description des projets, de leur environnement institutionnel et des étapes qui ont conduit à leur réalisation. Une analyse des différents types d'actions précise les potentialités et difficultés de chacun d'entre eux. Un éclairage particulier est apporté sur les services de transports afin d'aider le lecteur à bien distinguer les services privés, associatifs en l'occurrence, et l'offre publique, même si leurs formes et parfois leur communication semblent proches. Enfin une mise en perspective des enjeux des projets vis-à-vis des politiques territoriales locales ébauche quelques pistes de réflexion pour les futurs projets.
Cet ouvrage apportera d'utiles informations aux porteurs et aux pilotes de projets de services de mobilité qui se multiplient sur le territoire national. De même, leurs financeurs trouveront à travers les situations étudiées matière à appréhender certaines des évolutions possibles de ces initiatives.