Mobilité des personnes âgées - analyse des enquêtes ménages déplacements

Mobilité des personnes âgées - analyse des enquêtes ménages déplacements

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 1 mai 2001
Type :
0,00 €
0,00 €

Description rapide

Le phénomène de vieillissement de la population qui caractérise le début de ce siècle, du fait du baby-boom d'après guerre, amène à poser la question de l'évolution de la mobilité des personnes âgées et des moyens à mettre en œuvre pour satisfaire leurs besoins et maintenir leur qualité de vie. Les projections de l'INSEE prévoient 40 % de personnes âgées de plus de 60 ans en 2020, alors qu'elles ne sont que 20 % environ actuellement.
Une connaissance pointue des modes de vie de cette population s'impose, notamment pour ses déplacements quotidiens. Les enquêtes ménages déplacements constituent une base de données unique en France. Les enquêtes de quinze villes, réalisées depuis 1995, ont été analysées pour les personnes de plus de 65 ans, limite choisie pour permettre la comparaison aux pays étrangers de l'OCDE. Les résultats renseignent sur :
- la description socio-démographique de la personne interrogée et de son ménage ;
- les potentialités d'utilisation de la voiture et des transports collectifs et notamment l'influence du degré d'instruction et des revenus ;
- les habitudes de déplacement en voiture et en bus (et par les autres modes) pour les possesseurs de véhicules, de permis de conduire ou d'abonnement de transports en commun ;
- les opinions des personnes âgées sur les problèmes liés aux modes de transport ;
De plus, la question de la mobilité ou non la veille du jour d'enquête, permet d'analyser suivant de nombreux critères, les modes et motifs des déplacements effectués et leur temporalité.
Par ailleurs, la revue de littérature française et étrangère sur cette question, complète cette analyse et amène à dégager des perspectives d'évolution des besoins de mobilité du troisième âge. Les nouvelles générations de seniors, plus urbaines et plus familiarisées avec la voiture, risquent d'avoir de nouvelles manières de se déplacer. La pratique de la marche par les personnes âgées pour faire des achats de proximité va pose la question de la disponibilité des commerces et services dans les zones périurbaines, surtout si elles ne veulent ou ne peuvent plus conduire. Vu les opinions exprimées sur les risques d'accidents et les problèmes de circulation, il est donc indispensable que les modes de transports s'adaptent à ces nouvelles générations de seniors et qu'une réflexion soit engagée quant à l'urbanisation et aux équipements.