Intérêts publics et initiatives privées – initiatives publiques et intérêts privés

Travaux et services publics en perspectives

Intérêts publics et initiatives privées – initiatives publiques et intérêts privés

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 24 déc. 1997
Type :
35,00 €
35,00 €

Description rapide

Actes du colloque tenu dans le cadre des onzièmes entretiens du Centre Jacques-Cartier

Dans le champ étendu des travaux et services publics, ce colloque explore les relations nouées au cours du temps entre sphères publique et privée. En ce domaine, la France aurait développé une expérience originale de coopération. Une approche internationale comparative conforte-t-elle ou remet-elle en cause cette vision ? Comment expliquer cette éventuelle spécificité ?

Qui réalise les infrastructures, qui les gère ensuite ? Il convient d’abord de mieux connaître les voies locales, régionales, nationales ou internationales qui furent empruntées : une délégation entière à un secteur privé plus ou moins encadré par les autorités aux contours variés, la rétention complète au profit  de grandes entreprises publiques disposant de leurs service de l’équipement ou, enfin, des formes mixtes associant de différentes manières intérêts publics et privés.

Une fois posée la multiplicité des réalisable par rapport à la singularité des réalisés, les fondements des choix opérés ainsi que la manière dont se sont construits les rapports entre les deux sphères interrogent. Les dynamiques du passage d’un système à un autre qui s’alimentent notamment de contestations idéologiques diverses, d’intérêts multiples des organisations et d’évolutions techniques aux effets complexes, sont ici privilégiées.

La spécificité du colloque réside dans la confrontation de mondes, qui se côtoient sans toujours prendre le temps de se connaître, autour d’une question qui les intéresse tous. Il fait hypothèse d’une rencontre fructueuse entre professionnels et chercheurs spécialistes de différents secteurs.