Gestion des secours et prévention des risques en téléchargement gratuit

La mise en relation des acteurs : exemple de Neuville-sur-Saône, séminaire inondation des 22 et 23 janvier 2009

Gestion des secours et prévention des risques en téléchargement gratuit

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 8 mars 2011
Type :
0,00 €
0,00 €

Description rapide

Le séminaire s'est donné pour fil conducteur le renforcement des liens entre la prévention des risques et la gestion des secours. Concrètement, ce rapprochement a été recherché au travers d'une étude de cas fondée sur le scénario de la crue de la Saône du 23 janvier 1955, d'occurence centennale, et centrée sur la commune de Neuville-sur-Saône.

Ce séminaire a rassemblé, autour de cette étude de cas, des acteurs de l’aménagement : élus, agents des administrations, techniciens du bâtiment, architectes, urbanistes, etc. et des professionnels de la gestion des risques : services territoriaux de l'État, service de défense, d'incendie et de secours (SDIS), assureurs, etc.

L'approche de l'inondation à partir de l'échelon local ne signifie pas que la crise se gère seulement à cette échelle. Dans le cas présent, l'inondation concerne au moins l'ensemble du Val de Saône, voire au delà, ce qui conduit le préfet à mettre en place le centre opérationnel départemental (COD). L'approche locale est cependant propice à identifier les problématiques au plus près du terrain et de la population. Elle conduit les acteurs locaux à mieux appréhender la vulnérabilité de leur territoire et permet aux différents professionnels de porter un regard décentré sur leur action.

L'objet de l'étude de cas n'était pas la gestion de l'événement par elle-même. Il s'agissait de partir d'une situation de crise imaginée pour identifier les vulnérabilités puis pour envisager les mesures ou actions de nature à réduire les dommages et les perturbations. Les propositions qui ont émergé montrent l'importance d'articuler les échelles et les différentes natures d'intervention, de relier le registre de la prévention et celui de la préparation à la crise, enfin de favoriser une action collective appuyée sur des relais multiples.