Élaborer un plan de mise en accessibilite de la voirie et des aménagements des espaces publics PAVE Expérimentation à Valenciennes

Expérimentation à Valenciennes

Élaborer un plan de mise en accessibilite de la voirie et des aménagements des espaces publics PAVE Expérimentation à Valenciennes

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 2 avr. 2007
Type :
0,00 €

Description rapide

La loi du 11 février 2005 pour les personnes handicapées impose aux communes ou leurs établissements publics de coopération intercommunale, d’élaborer des plans de mis en accessibilité de la voirie et des aménagements d’espaces publics dans le délais de trois ans à compter de la date de publication du décret d’application du 21 septembre 2006. Ces plans doivent faire partie intégrante des plans de déplacements urbains lorsqu’ils existent. Réciproquement, ce plan doit tenir compte des dispositions du plan de déplacements urbains et du plan local de déplacements, s’ils existent.
Cette disposition nouvelle renforce l’importance du maillon que constituent la voirie et les espaces publics dans la chaîne du déplacement. La question se pose sur son contenu, la portée de ce plan, la façon de l’élaborer et de choisir son périmètre.

À la demande du Certu, le CETE Nord Picardie a mené une expérimentation avec l’agglomération de Valenciennes afin de développer une méthode de diagnostic en impliquant les différents acteurs locaux. Cette agglomération présentait l’intérêt d’avoir mené un réaménagement important autour du projet de ligne de tramway avec une forte mobilisation d’un collectif d’associations de personnes handicapées.
La démarche transversale s’est appuyée sur les sources d’information que constituent les documents d’urbanisme, le PADD du PLU, les données de sécurité routière et sur l’offre de stationnement. Une enquête a été réalisée pour connaître les pratiques de déplacement des personnes handicapées. Puis la phase de diagnostic a consisté à définir des itinéraires en distinguant les modes de déplacement – marche seule, voiture + marche transports en commun + marche. Le recueil de données a été réalisé dans l’optique de conception d’un SIG système d’informations géographiques, outil de gestion partagé.
Véritable démarche de projet, cette expérimentation montre comment élaborer une méthode progressive et permet de dégager ainsi des pistes pour l’élaboration des plans de mise en accessibilité de la voirie et d’aménagements des espaces publics. Elle met aussi en évidence le fait que l’étape de présentation du diagnostic et d’appropriation des enjeux par les différents acteurs de la ville ou de l’agglomération, est essentielle, même si elle nécessite du temps.