Construire une information synthetique

Actes du séminaire de l'Observation urbaine 24 octobre 2007 - DGUHC - Certu - Fnau - Insee

Construire une information synthetique

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 3 avr. 2008
Type :
0,00 €
0,00 €

Description rapide

Les actes retranscrivent les présentations des intervenants du séminaire de l'Observation
urbaine 2007, ainsi que les débats qui ont suivi.
La double exigence de transversalité et de communication oriente la gouvernance des territoires
vers la recherche d'indicateurs synthétiques pour mesurer les évolutions et évaluer les
politiques publiques. L'heure est aux bilans énergétiques, indicateurs de risque ou de développement.
À travers des agrégats, indices, scoring..., les territoires, petits et grands, essayent d'emprunter
des méthodes communes. Comment et jusqu'où peut-on agréger des informations locales
et, à l'inverse, décliner des concepts globaux au niveau local ?
Agréger, comment ? Par exemple, en construisant des indicateurs de spécialisation ou de
spécificité économique, de concentration spatiale en espace continu. Mais aussi, en évaluant
des potentiels qui peuvent être utiles à la mesure des inégalités face à la vulnérabilité (écologique,
sociale, au regard de l'emploi).
Appliquer un concept global au niveau local, adapter un indicateur en prenant en compte la
structure locale, telles sont les méthodes qui ont été utilisées pour analyser les performances
des villes, construire un indice de développement humain d'agglomération, estimer des émissions
de CO2 en zone urbaine, ou encore évaluer la précarité liée à la santé des personnes
dans les quartiers des villes.
Mais, il s'avère toujours nécessaire de construire l'information synthétique dans un cadre théorique
clair afin de ne pas fausser l'interprétation des résultats.