Catastrophes naturelles à répétition par orages

Mécanismes naturels, anthropiques et administratifs

Catastrophes naturelles à répétition par orages

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 1 avr. 2002
Type :
0,00 €

Description rapide

Depuis la mise en place d’un régime d’indemnisation des victimes de catastrophes naturelles le 13 juillet 1982, de nombreuses communes françaises sont déclarées à répétition en état de catastrophe naturelle à la suite d’orages déclenchant des ruissellements urbains, bien que cet état soit par définition un phénomène exceptionnel.L’exploitation du fichier des arrêtés de déclaration pour inondations et coulées de boue permet d’identifier les communes soumises à des inondations répétées par orage et ruissellement local (5 déclarations et plus depuis 1982), puis d’analyser les mécanismes conduisant à ces répétitions : sites favorables aux orages, exposition de biens dans des cuvettes ou en pied de coteaux, déficiences de l’assainissement, biais éventuels de sur-déclarations, … Cette analyse a été menée plus finement dans trois départements : le Gard, l’Isère et la Saône-et-Loire.L’analyse des différents mécanismes naturels, anthropiques et administratifs qui conduisent à la répétition des déclarations d’état de catastrophe naturelle dans ces secteurs a permis de révéler que de plus en plus de biens et de personnes s’exposent sur des sites sensibles pour lesquels une politique de prévention adaptée au contexte local est cependant difficile à mettre en place par manque de moyens financiers.