Avancée de la ligne d’effet des feux

Étude de cas sur l’agglomération lyonnaise

Avancée de la ligne d’effet des feux

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 10 janv. 2012
Type :
0,00 €

Description rapide

Suite aux réflexions engagées dans le cadre de la démarche Plan de Déplacements Urbains de 1997, et à la réalisation de premiers tests présentant des résultats positifs, le Grand Lyon a décidé de mettre progressivement en place le dispositif consistant à avancer de quelques mètres en amont du passage piéton, la ligne d'effet des feux.L'intérêt de cette configuration est de maintenir une distance entre les voitures arrêtées au feu et les piétons qui s'apprêtent à traverser afin d'améliorer leur visibilité réciproque. À l'occasion, ce dispositif permet aussi de créer un sas vélos lorsqu'une bande cyclable d'accès de quelques mètres peut être réalisée en amont du passage piétons.L'objet du travail, restitué dans le présent document, est de compléter le constat établi par le Grand Lyon lors des premiers tests par une analyse plus approfondie du dispositif sur neuf sites de l'agglomération (dont huit en carrefours) aux configurations relativement contrastées. Il doit permettre ainsi d'alimenter la réflexion sur l'un des sujets de la démarche « Code de la rue ».Au final, les observations réalisées montrent un respect de la ligne avancée d'effet des feux par la plupart des véhicules, soit rigoureusement, soit malgré un léger chevauchement de la ligne. L'objectif d'amélioration des conditions de traversées piétonnes, voire de celles des cyclistes, est atteint sans que soit recensé un impact négatif sur la saturation du carrefour par les services du Grand Lyon. Il faut néanmoins se préoccuper du positionnement de la signalisation pour qu'elle reste suffisamment visible quelles que soient les configurations du carrefour.