Accidents de la circulation au cours des trajets domicile-travail (les) - État des connaissances pour les deux-roues motorisés, le vélo et le covoiturage

État des connaissances pour les deux-roues motorisés, le vélo et le covoiturage

Accidents de la circulation au cours des trajets domicile-travail (les) - État des connaissances pour les deux-roues motorisés, le vélo et le covoiturage

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant
Date de publication: 14 déc. 2010
Type :
0,00 €

Description rapide

Le présent rapport constitue un état des lieux des connaissances sur la sinistralité des trajets domicile-travail et traite plus précisément de l'exposition au risque des deux roues motorisés (2RM), du vélo et du covoiturage dans ce cadre. Pour atteindre ces objectifs, sont confrontées simultanément :
des données relatives aux déplacements (nombre de trajets, distances parcourues, durée des trajets, parc de véhicules en circulation, etc.),
des données accidentologiques et/ou médicales (nombre d'accidents, niveau de gravité, létalité,  traumatologie, séquelles, etc.).
La difficulté de ce travail repose sur la concordance des statistiques et informations (période de relevés, périmètre géographique, conditions dans lesquelles les données ont été recueillies, classification hétérogènes d'une base de données à l'autre, etc ), et sur leur représentativité parfois sujette à caution (indisponibilité, manque d'exhaustivité ou de fiabilité des relevés dont l'objectif initial n'était pas celui visé par la présente étude).
Un travail logique complémentaire, basé sur le profil des usagers, permet cependant à partir des données accidentologiques, de préciser et de cerner plus précisément la réalité de cette exposition au risque pour chaque mode de déplacement examiné.

Il ressort de l'analyse que les conducteurs de deux roues motorisés apparaissent très « exposés » au risque d'être victimes d'un accident ou de décéder de ses suites dans le cadre de leurs trajets domicile-travail ; à l'opposé, le vélo comme le covoiturage, dans ce cadre, apparaissent bien plus sûrs.